Topic bouquins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Topic bouquins

Message  Phil le Ven 28 Oct - 8:17

Le Grand prix du roman de l'Académie française a été décerné jeudi à Sorj Chalandon pour Retour à Killybegs (Grasset), un livre captivant sur l'Irlande du Nord et la douleur amère de la trahison.

Sorj Chalandon, également finaliste du Goncourt et l'Interallié, a été choisi "au premier tour de scrutin, par 13 voix sur 20", a annoncé Hélène Carrère d'Encausse, secrétaire perpétuelle de l'Académie française, qui ouvre ainsi la saison des grands prix littéraires d'automne.

Laurence Cossé, avec Les amandes amères (Gallimard) a obtenu 4 voix et Jean Rolin, avec Le ravissement de Britney Spears (P.O.L)), en a totalisé 2, tandis que le scrutin recensait un vote blanc.

"Tout nous a plu dans ce livre: l'histoire, la langue mais c'est aussi le sacre de toute l'oeuvre de l'auteur", a souligné Hélène Carrère d'Encausse.

Né le 16 mai 1952, journaliste au quotidien Libération pendant 34 ans, de 1973 à février 2007, l'auteur a rejoint ensuite le Canard enchaîné. Il a publié cinq romans.

Ce reporter a couvert de nombreux conflits. Mais c'est à Belfast, dans les années 1970, qu'il découvrira la guerre, à une heure et demie d'avion de Paris.

Il tombe amoureux de l'Irlande du Nord, de son peuple, de sa langue et s'identifie à sa lutte contre la domination britannique.

"Aujourd'hui, les prisonniers de l'IRA sont devenus immortels", déclarait-il jeudi à l'AFP. "C'est un jour d'autant plus fantastique pour moi que c'est aujourd'hui que Martin McGuinness, l'ancien chef d'Etat-Major de l'IRA, se présente à la présidence de la République d'Irlande".

Martin McGuinness, vice-Premier ministre nord-irlandais et ancien responsable du groupe indépendantiste de l'Armée républicaine irlandaise (IRA), est l'un des sept candidats à briguer jeudi le poste de président irlandais, principalement honorifique.

Et même s'il n'a pas de chance d'être élu, "cela montre que la frontière n'a plus lieu d'être entre les deux pays", l'Ulster et l'Irlande, estime Sorj Chalandon.

Le journaliste reçoit le Prix Albert Londres en 1988 pour ses reportages sur Belfast et le procès Barbie, et le Médicis, en 2006, pour son deuxième roman Une Promesse, après Le Petit Bonzi, souvenirs de son enfance lyonnaise.

Viendra ensuite Mon traître en 2008. Au coeur de ce livre, la trahison de son ami Denis Donaldson, figure emblématique de l'IRA. Le romancier le rebaptisera Tyrone Meehan.

C'est encore lui le héros de Retour à Killybegs, mais il devient le narrateur de sa propre histoire. L'auteur le fait revenir, vieillard traqué, dans la maison de son enfance.

Il raconte ses premières années entre coups et misère, comment la famille quitte la République d'Irlande pour Belfast, l'enrôlement dans l'IRA à 16 ans, son image de héros aux yeux des siens. Un jour, il tue par erreur un de ses frères d'armes et le tait. Mais les services britanniques le savent, le font chanter. Tyrone devient un agent double.

Le roman alterne entre ses ultimes jours à Killybegs et ses années au sein de l'IRA, revient sur les grèves de la faim des prisonniers irlandais, le processus de paix. Un livre sur l'amitié bafouée, la trahison, la honte, mais aussi sur ces vies offertes à une cause.

"J'écrirai encore sur l'Irlande, mais plus jamais sur cette histoire de trahison", dit aujourd'hui Sorj Chalandon.

(Source AFP)

Je l'avais rencontré dans le cadre d'un travail à faire sur un aspect bien particulier de la question nord-irlandaise.

avatar
Phil
Modérateur
Modérateur

Messages : 516
Date d'inscription : 17/10/2011
Age : 55
Localisation : 9 cube

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic bouquins

Message  Phil le Ven 28 Oct - 8:26



Voici le texte du dossier de presse:
"Il avait tout pour faire partie du plus grand groupe du monde ! A commencer par son physique de géant. Des premiers tours de chauffe du dirigeable à la mort du batteur John Bonham, qui marque la fin de l'aventure en octobre 1980, l'odyssée de Led Zeppelin est indissociable de celle de son volumineux manager, le patibulaire Peter Grant.

Dès 1968, cet incroyable personnage affiche en effet un style nouveau dans le petit monde des managers. Négociations musclées des contrats, lutte impitoyable contre les bootleggers et autres escrocs... cet ancien catcheur, en temps tour manager de Chuck Berry, des Everly Brothers et de Gene Vincent, impose brutalement de nouvelles règles du jeu dans l'univers impitoyable du rock'n'roll, se taillant une réputation de "tueur" largement justifiée. Ce livre truffé d'anecdotes raconte son incroyable histoire et - à travers elle - propose une plongée inédite à l'intérieur de Led Zeppelin, dont Peter Grant restera à jamais... le cinquième homme."
avatar
Phil
Modérateur
Modérateur

Messages : 516
Date d'inscription : 17/10/2011
Age : 55
Localisation : 9 cube

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum