Blue Öyster Cult

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Blue Öyster Cult

Message  Phil le Mer 26 Oct - 20:20

Les origines

Le groupe débuta à la fin des années 60 sous le nom de Soft White Underbelly . Les membres n' en étaient pas à leur première expérience musicale puisque régulièrement , ceux - ci avaient fait partie de petits groupes au sein de leur lycée.
Donald Roeser et Albert Bouchard se rencontrèrent à l' Université de Clarkson à Postdam , NY . On leur présenta Bruce Abbott avec qui ils entreprirent d' écumer les universités et les clubs sordides sous le nom de The Disciples . S'adjugeant les services de 2 amis d' Abbott , ils changèrent leur nom en "Travesty" en référence à l' album du Blues Project . Sentant que leurs études leur filaient entre les doigts , Roeser et Bouchard décidèrent de se consacrer à la musique à plein temps .
Travesty splitta rapidement et chose étonnante , les 2 compères virent leur chemin se séparer , période pendant laquelle , ils intégrèrent des petits groupes locaux , dans lesquels , ils purent faire leurs premiers pas . Durant ce laps de temps , Roeser fit une rencontre déterminante : Sandy Pearlman ." Rock - critic" émerite , il ouvrit la voie à des gens prestigieux tels que Lester Bangs grace notamment à sa publication Crawdaddy . Pearlman fut très intéressé par l' idée de mixer le concept de Seconde Guerre Mondiale et de musique et c'est la raison pour laquelle , il voulut constituer un groupe rapidement composé de fines lames . Ceci fut fait . Allen Lanier dont on avait remarqué le talent , participa aux premières jams du groupe baptisé Soft White Underbelly et décida de rester à plein temps . Nous étions en 1967.
Les premières parties de légendes telles que Muddy Waters et Grateful Dead se firent plus nombreuses et permirent au combo de faire état de leur talent .
Cependant , selon Pearlman , il leur fallait dénicher un véritable chanteur . Les Braunstein occupa très bien sa fonction , ce qui permit notamment à Jac Holzman , producteur d' Elektra Records , de les remarquer et de les signer à l' automne 68 .
C'est à ce moment précis qu ' apparut Eric Bloom . Doté d' une voix , on va dire"inquiétante et surtout guitariste rythmique de talent , il intégra le groupe en avril 69, lui permettant de gravir un échelon supérieur .
Entre-temps s' étaient produits des évènements fâcheux . En effet , lorsque Jac Holzman leur proposa d' enregistrer un album , des tensions surgirent entre le groupe et Braunstein , ce dernier désirant évoluer vers une voie musicale différente de celle de la majorité du groupe . A peine terminé , le combo décida de se séparer du "Mouton Noir" pour engager Eric Bloom qui refit toutes les parties vocales de l' album .
Ce dernier eut certainement plus d' à propos que son prédécesseur et surtout plus convaincant car il leur fit comprendre que leur musique psychédélique étiquetée "San Francisco" ne leur permettrait pas de décoller . Il leur affirma que le groupe devait se tourner vers une musique résolument plus rock . Nouvelle musique , nouveau nom . Le groupe se rebaptisa The Stalk Forrest Group . Ce fut à cette période que Bloom affubla des noms de scène aux membres du groupe , notamment "Buck Dharma" à Donald Roeser . Sous la tutelle d ' Elektra Records , le groupe enregistra un album qui n' eut aucun retentissement .
Andy Winters , le bassiste ,fut remercié et remplacé par Joe Bouchard , le frère d' Albert .
L' évènement qui allait suivre , fut déterminant . En effet , ayant été invité à jouer dans le cadre d' une colonie de vacances , le groupe impressiona un certain David Lucas qui les fit enregistrer 2 démos . Sandy Pearlman , pour sa part , connaissait un ami , Murray Krugman qui travaillait pour Columbia Records . Ce dernier sollicita son président , Clive Davis , pour organiser une audition . A leur écoute , ce dernier fut tellement sous le charme qu ' il les signa immédiatement . Dans le même temps , jugeant le nom du groupe ridicule , Pearlman le changea en Blue Öyster Cult .

En janvier 72 sortit le premier album qui contenait en l' ocurrence le titre Cities on flame . Celui- ci ( le titre ) eut des répercussions relativement positives puisqu ' il atteignit le top 40 dans les charts . Le groupe partit en tournée afin de promouvoir cet album en compagnie d' Alice Cooper qui leur transmit quelques petits conseils dans la gestion d' une scène . En effet , ce dernier leur affirma qu ' il s' agissait d' ajouter une p'tite once de folie dans leurs prestations . Cependant dans ce premier effort , les influences de Soft White Underbelly et de The Stalk Forrest Group paraissaient encore trop évidentes .
En 1973 , le groupe décida d' alourdir ses riffs et publia un album plus compact intitulé Tyranny and Mutation .C'est à cette période que le combo loua une maison ("a band house")pour répéter ,de façon à respecter ce à quoi , il avait toujours été fidèle : les jams . Courant 74 , l' album Secret Treaties sortit et connut un retentissement beaucoup plus important grace à des titres comme Dominance and Submission , ME 262 ,Harvester of Eyes ou bien Astronomy . Grand succès . C'est avec cette réalisation que le B.O.C prit son envol . Le problème résida dans le fait que sur la pochette , le groupe posait près d' un Messerschmitt 262 . Ils furent ainsi taxés de pro - nazis tout en sachant que les membres étaient de confession juive (?) .
Avec un tel abum , le groupe n' eut aucun mal pour le supporter en tournée et décida de publier ,en 1975,un double album live intitulé On your feet or your knees qui , à son écoute , capte magnifiquement ce qu 'est la puissance de feu du B.O.C sur scène . A la suite de cela , Eric Bloom et ses compères décidèrent qu ' il fallait s' expatrier pour entamer leur première tournée européenne .
Dans ce groupe , le processus de création musicale , fut à l' époque en constante évolution et l' album qui suivit , intitulé Agents of Fortune , sortit très rapidement en 1976 . Celui-ci contint un hit Don't fear the Reaper . Ce hit élargit l' auditoire et permit au groupe de jouer dans des salles plus importantes en tête d' affiche .
Il convient de noter qu' à cette époque Agents of Fortune divisa quelque peu les fans . Les "Die- Hard" fans le jugeaient trop soft , d' autres prétendirent que le groupe continuait sa marge d'évolution .
Au terme d' une tournée particulièrement longue , le B.O.C se remit à composer intensivement et sortit Spectres en 1977 , qui se voulait ëtre le follow-up d' Agents of Fortune . Celui - ci ne rencontra qu ' un succès d'estime malgré le titre Godzilla. Le groupe , féru de tournées et friand d' albums live , repartit sur la route courant 78 et publia un deuxième live intitulé Some Enchanted Evening (79), qui , une nouvelle fois ( dommage qu ' il fût simple) qui s' avèra tout aussi excellent .
La volonté du groupe de toucher davantage de gens se confirma avec la sortie en 1980 de l' album Mirrors . A partir de là , les fans (les vrais) se posèrent maintes questions à propos de leur groupe favori . L' album fut honni pour son côté "poppy". Peut-être est -ce aussi l' influence du producteur Tom Werman qui se fit plus envahissante sur cet opus ?
En ce qui concerne Sandy Pearlman , celui - ci s' occupa aussi de Black Sabbath en tant que manager . Ce dernier s' octroya les services de l'immense Martin Birch à la production du prochain album du Cult . Intitulé Cultosaurus Erectus , et grace à une volonté du groupe de revenir au véritable esprit de Blue Öyster Cult , l' album reçut un excellent accueil . Birch et Pearlman eurent , pour la tournée , l' idée de réunir les deux groupes et réalisèrent la vidéo live Black and Blue , les deux combos alternant chaque soir , le headlining .
En 1981 , le groupe s' attela à la composition de l'album suivant Fire of Unknown Origin . Le Cult décrocha un hit grace à Burnin' for you et concocta l' un de ses titres les plus épiques Veteran of Psychic Wars qui figurera , quelques temps plus tard , sur la BO Heavy Metal ( Métal Hurlant) .
Des tensions survinrent entre Albert Bouchard et le reste du groupe qui , d' un commun accord décida de s' en séparer . Il fut remplacé par Rick Downey , roadie du groupe .
Pour des raisons contractuelles , le groupe se dût de publier un excellent double album live intitulé Extraterrestrial live , courant 82 qui contient entre autres une excellente reprise de Roadhouse Blues des Doors avec Robbie Krieger en guest .

Parallèlement à la sortie de ce magistral double live , le groupe décida d' effectuer une pause concernant le rythme -album- tournée - album .
Cependant , Buck Dharma , en quête de nouvelles compositions se laissa porter par le fait de réaliser un album solo . Flat out sortit courant 81 et ne bénéficia d' aucune tournée promotionnelle .
S' éternisant dans la réalisation d' un nouvel album , le B.O.C engage un nouveau producteur répondant au nom de Bruce Fairbairn ( Bon Jovi entre autres) . Le son du Cult va se métarmorphoser en quelque chose qui pourrait se rapprocher d' un groupe Hard - FM . Les singles Take me away et Shooting Shark extraits de l' album The Revolution by night ( sorti en 84) retiennent à peine l' attention puisqu ' ils atteignent #83 dans les charts . La tournée demeure un succès car le B.O.C s' avère être foncièrement un groupe de scène . Rick Downey , las de participer à des albums relativement médiocres quitte le navire à l' issue de la tournée .
Pendant plus de 2 ans , personne n' entendra plus parler du Blue Öyster Cult .
Face au désistement de Downey , le groupe s' accorde pour une réintégration d'Albert Bouchard en son sein . Cela dura 2 semaines , les vieux griefs ressurgissant . Un malheur n' arrivant jamais seul , Allen Lanier , las de cette existence , à son tour , quitte le groupe courant 85 . Recrutant Tommy Zvonchek et Jimmy Wilcox pallièrent à ces 2 défections .
L'album Club Ninja sortit en 1986 et s' avèra dès la première comme à la seconde écoute comme très médiocre .
Une tournée mondiale débuta et à l' issue de la section allemande de la tournée , Joe Bouchard prit la poudre d'escampette et fut remplacé au pied levé par Jon Rogers .
Depuis son éviction en 81 , il faut préciser qu ' Albert Bouchard n' était pas resté inactif puisqu ' il s' était attelé à l' enregistrement d' Imaginos , un écrit ambitieux dont l' auteur n' était autre que Sandy Pearlman . Ce dernier l' avait entrepris dès la fin des années 60 .
Intéressé par le dit projet , le groupe exigea de Bouchard et de Pearlman que le projet aboutisse mais sous le nom de B.O.C . Ce qui s' effectua en 1988 .
L'album Imaginos reçut des critiques dithyrambiques mais n' atteignit pas le niveau de ses illustres prédécesseurs .
S' ensuivirent pour le groupe , des tournées à répétition dans des clubs enfumés auxquelles participérent Chuck Burgi ( batterie) et Jon Rogers ( basse). Columbia Records ne renouvela pas le deal après pourtant une bonne vingtaine d' années de bons et loyaux services de la part du combo .
A la fin des années 90 , nous apprîmes que le B.O.C avait été signé chez CMC pour enregistrer un album intitulé Heaven Forbid . Celui - ci sortit en 98 qui , dans sa globalité , fut bien accueilli . En compagnie de Danny Miranda à la basse et de Bobby Rondinelli à la batterie , le groupe écuma les US , reprit son rythme d' antan pour publier un autre album Curse of the Hidden Mirror en 2001 et un album live intitulé A Long Day's Night (également en DVD ) suivit en DVD . On en est donc là .

avatar
Phil
Modérateur
Modérateur

Messages : 516
Date d'inscription : 17/10/2011
Age : 55
Localisation : 9 cube

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blue Öyster Cult

Message  Phil le Mer 26 Oct - 20:21

Le groupe est programmé au Festival Confluences à Montereau le 9 juin 2012.
avatar
Phil
Modérateur
Modérateur

Messages : 516
Date d'inscription : 17/10/2011
Age : 55
Localisation : 9 cube

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum